Lac Lioson – Plongée sous-glace

Plongée au Lac Baïkal de la Suisse

было однажды много ныряльщика, которые ретруверан с Воротником Моsse
У нас были любые встречи в 17 ч 00 кипа в ресторане. Было нужно действительно, чтобы тот, кто не хотел, чтобы говорили о нем, прибыл опоздавшим …… Jérôme это не  Clara- !!

Bon bein après quelques bières pour certains, il est l’heure de partir. Le ratrak est près du parking. Nous faisons donc un premier chargement du matériel. Moche !! il faut que quelqu’un se dévoue pour monter en ratrak afin d’aider à décharger….. Personne ne se propose….. Bein ouais, c’est trop la honte de monter en ratrak !! En raquette c’est bien plus sportif. Et en plus, celui qui monte en ratrak, il est sur de se faire chambrer et de paraître dans les premières ligne du news. Alors voilà, chose primise chose due : c’est notre gentil nouveau staff Laurent qui c’est très péniblement dévoué….. Oui !! On peut dire dévoué, car pour que nos gentils membres n’aient pas à décharger eux même le matériel, Laurent s’est dévoué tel un St Bernard. Je trouve qu’ils sont cool les staff à ScubaLibre. Ils sont tellement dévoués pour leurs gentils membres ….. hein ?

Bref, du coup tout le monde, sourire aux lèvres, commence une montée en raquette. C’est Magnifique !! La nuit tombe laissant place à un ciel étoilé d’une beauté à couper le souffle……Tout le monde avait un peu peur de la montée, car l’an dernier, sous un soleil de plomb, il faisait tellement chaud que tout le monde avait cramé et était mort de fatigue à l’arrivée.

хороший это – не все это. После хорошего подъема ничто не стоит хорошего аперитива
Après que les derniers soient arrivés ; soit les membres du staff fermant la marche une fois que Nat et Stephan aient ratrappé le groupe, que découvrent-ils ???… Moche !! L’esprit club n’est toujours pas le point fort de nos gentils membres surtout après l’effort. Toutes les bouteilles sont dehors (pas les bouteilles de pinards !!! Si seulement) en train de geler. Iidem d’ailleurs pour les sacs perso. Il est vrai qu’à une température de -10° rien ne gèle…… mais bon….. Ils feront certainement mieux la prochaine fois, du moins, on l’espèrent.

Après nous avoir étalés nos affaires dans les dortoirs et bu apéro sur apéro, un bon petit souper nous a mis dans de bonne conditions pour rêver aux plongées du lendemain.

Samedi matin, diane debout. Tout le monde à le sourire il fait un temps magnifique et jusqu’à midi nous avons les trous pour nous tout seul. Car les autres participants au week-end arrivent seulement vers 13h00.

Des fois je me demande pourquoi nos « mâles » du club veulent absolument aller au Lac Baïkal pour plonger sous la glace, quand ici, nous avons un lac magnifique, des plongées magnifiques et des «Svetlana» européennes plus belles les unes que les autres…… regardez et jugez vous –même…… bon vous allez me dire qu’elles ne sont pas très blonde mais bon, jolie tout de même.
     

Bon passons aux choses sérieuses….. la plongée.  Mais tout d’abord, regardez ce paysage magnifique à couper le souffle, c’est trop beau, il faut vraiment y venir une fois….
Bref, revenons à nos plongeurs et plongeuses. Alors je vous explique qu’il y a eu déjà 2 sortes d’organisation autour des trous….. 1 trous où nous pouvions trouver Jean-Marc enseignant la spécialité à Jérôme et Mirco. Nous avions aussi David, Laurent, Manu, Antonia, Clara et Muriel au bord du même trou. Une organisation parfaite quoi. Tout roule comme sur des roulettes, pas de problème de corde, parfait. Normal me direz-vous. Presque touts les membres du staff sont dans le groupe….. j’plaisante….. Un trou plus loin, nous retrouvons, Patrik, JP, Alex, Claude, Bernard, Stephan, Olivier et Nathalie. Heureusement qu’elle était là d’ailleurs pour faire la sécurité de surface, car autrement c’était un peu le bordel il paraît…. Stress, emmêlements de cordes et doit cassés ont démontré une organisation parfaitement bordellique. Une organisation de mecs quoi……. pauvre Nathalie. Pas bien grave, car une fois les mecs dans l’eau, on oublie vite les petites tensions de surfaces.
Après cette super journée de plongée tout le monde est bien fatigué et content de se retrouver au tour d’un bon apéro bien mérité et surtout d’une très bonne et copieuse fondue.  Quelques pousses cafés plus tard……. Des discussions bien animées ont lieu. Pour se rafraichir les esprits certains vont faire un tour au bord du trou….. Eh oui, il y a des anglais un peu fous qui plongent après la fondue…….. Ce qui à l’air d’intéresser nos Scubalibrien.

Bonne nuit les petits…….

Bonne nuit, bonne nuit, cela dépend pour qui. Comme nous étions plus de participants, il y eu 2 dortoirs pour ScubaLibre. Ce qui revient à dire, 2 dortoirs de ronfleurs et ronfleuses.Bref, après une bonne nuit quand même. On se retrouve au petit déjeuner. La, patatra, caramba. La porte d’entrée du chalet a été forcée et Samaah (oups suis plus sur de l’écriture !!!) est partie en vadrouille. David et Antonia sont à la recherche de la demoiselle fugueuse partie s’entraîner pour la patrouille des glaciers.

Voilà ça y est la demoiselle est simplement retrouvée en direction du Pic Chaussy, en compagnie de skieurs et raquetteurs. Bref, tout est bien qui finit bien. La coquine.
Après ce copieux petit déjeuné et l’apparition des premiers rayons de soleil, tout le monde commence à s’équiper pour aller avec entrain se remettre dans un des 2 trous. On ne sait jamais, que la configuration des trous ait changé!!

La matinée passe comme cela s’en encombre. Dans l’eau pour certains, d’autres profitant des rayons de soleil et pour d’autres, un peu d’étude pour de futur exa……… étude, étude, si on veut !!!!!!!

Bon bein ce n’est pas le tout. La plongée ça creuse. Donc on se retrouve tous devant une grosse assiette de jambon chaud et gratin. Une fois la panse bien tendue, tout le monde dehors pour un bon café au soleil. C’est important de le faire remarquer. Car en général on a plus tendance à parler des apéros que du café!!!

Bon, après un bon café, une sieste. Ah non, il faut préparer gentiment les sacs pour le retour. Eh oui il est déjà bientôt l’heure de redescendre.

Dernières photos du lac, photos de groupe et on attend sagement notre tour pour charger le ratrak avant de faire la descente soit à pied, en raquette et pour les autres en luge.

Muriel et Jean-Marc descendent en ratrak. Oups mais que se passe-t-il? Le ratrak doit s’arrêter. Eh oui, certains sont venus au Lac Lioson sans le permis luge. Alors forcément sans permis, il y a des accidents. Pour pas le nommer DAVIE c’est « vautré » lamentablement la figure avec sa luge, en effectuant un roulé-boulé du diable. Tellement bien roulé d’ailleurs, que la luge est restée introuvable. Pas grave. c’est que du matériel. Le plus important c’est qu’il aille bien, car il a pris une bonne sonnée. Bref, la luge c’est plus de son âge….. mais chuttttttttte faut pas lui dire.

Après que tout le monde se soit retrouvé en bas, on décharge le ratrak, on charge les voitures et hop départ pourles bouchons de l’autoraute.

Certains ont pensés que se serait plus rapide par la France, mais taratata, bouchons à Thonon, beacause fête du printemps et bûché pour le bonhomme hiver. Bref, ils feront mieux la prochaine fois.

Un grand merci à toutes et à tous pour ce magnifique week-end en montagne et à l’an prochain avec le même temps.
Muriel

Fermer le menu