Plongée surprise

JoJo et la sirène de St-Triphon

Ouh la la, qu’est-ce que c’est que tout ce vacarme ?

Qu’est-ce qui se passe ici ?

Mince, un réveil en pleure. Mais c’est que ça fait du bruit ce machin là. Mais il est malade suis-là d’pleure aussi fort.

St TriphonT’as pas vu l’heure, non mais ? Si tôt un dimanche !!
En plus, il pleut tellement qu’on se croirait en plein week-end.
Bein j’suis pas si loin. On est dimanche.
La pluie tombe comme vache qui pisse. J’ai pas envie de sortir de d’sous la couette, moi. J’vous l’dit. Mais bon, c’est pour aller faire une chouette plongée dans la gouille du Lac de St-Triphon, alors debout, ptit gars.

Après une petite heure et demie de route. Je retrouve mes compagnons de plongée du jour. Enfin ce qu’il en reste. Car Jean-Marc a reçu tellement de sms que Swisscom à fait son chiffre d’affaire de l’année, juste ce matin. Ca c’est bien les plongeurs, quelques goutes de pluie et hop, ils annulent la plongée. On ne sait jamais, des fois que ça mouille …. Beurk.
Voyons voir, qui manque-t-il ?
Ou plus tôt qui est présent ! Nathalie, Cedric, Jallal, David, Antonia, Samaa, Nicolas, Franck, Cedric, Chrisitne, Thibaud, Jean-Marc et Muriel sont présent. Ah mais il manque Jérôme et Clara ! Bon ne soyons pas pressé, nous sommes dans le canton du quart d’heure de courtoisie. Ce qui nous permet d’apprendre que David s’est fait flasher à l’entrée d’un tunnel. Perso, même pas étonné ; C’est devenu une habitude.
D’ailleurs, j’me demande même s’il n’a pas un forfait chez « Bleu », car c’est à toute les sorties qu’il se fait flasher!
Ah bein voilà, le natel de Jean-Marc sonne à nouveau.

Ca doit être Jérôme ou Clara !
Dans le mille émile. Voyons les explications que Jérôme va sortir.
Vous n’aller pas me croire, mais c’est la faute à Tomtom.
Quoi !! Vous ne connaissez pas tomtom ? Et bein surtout, ne chercher pas à connaître, car c’est un GPS: Vous savez un de ces trucs intelligents qui vous permet de trouver le chemin le plus rapide ou le chemin le plus court, bein Tomtom lui, il vous trouve toujours les chemins les plus long ou les plus boueux. Il ne faut pas le dénigrer comme ça, car c’est un excellent appoint pour celui ou celle qui connaît par cœur son chemin et qui aimerai en connaître plein d’autres non mentionné sur les cartes.
Après plusieurs aller/retour en voiture pour aller au WC du coin, qui était placé, soit dit en passant, quasi de l’autre coté du lac, nous décidons qu’il était temps de se préparer. On n’est pas la pour parler mais pour plonger.

Petit briefing de Jean-Marc et surtout de Thibaud. Faut dire que Thibaud à beaucoup plus d’expérience que Jean-Marc sur ce site, vu qu’il est venu à de nombreuses reprises plonger dans cette petite gouille qui à finalement finit de se remplir d’eau de pluie.

Donc on compte sur ses bonnes explications. La profondeur maximale du lac est de 14 mètres environ et il y a un parcours sous-marin avec des objets métalliques. Sirène, sous-marin, etc.

Eh Thibaud annonce en plus qu’il faut partir sur la gauche parce qu’à droite, y a rien à voir.
Merci Thibaud pour cet excellent briefing.
Tout le monde s’équipe et les binômes se forment. Ah bizarre non ! Antonia et Clara décident de ne pas plonger. Mais je vous rassure, ce n’est pas à cause du temps, c’est uniquement pour garder Samaa, le chien !! Ca y est, tout le monde a le masque en position plongée. Les derniers à mettre la tête sous l’eau sont le trinôme formé par Muriel, David et Jean-Marc.

On ne sait jamais, des fois qu’un Staff est besoin d’un autre Staff. Et puis là, si ils se perdent, ils peuvent dire au revoir à leur réputation.

On se retrouve donc à 6 mètres près de la sirène que Jean-Marc aurait bien voulu photographier, mais sans compter sur Christine qui fait aussi de la photo et qui est plantée devant, les palmes en position forage. Tout le monde la regarde. Même pas grave, elle s’occupe de sa balance des blancs. Très important la balance des blancs. Non, e n’est pas le nom moderne du binôme, mais le petit nom des bons réglages sur son appareil photo. Son pauvre binôme, Nicolas, ne sera que très rarement dans son champ de vision.
Thibaud, Cédric et les autres binômes auront tous vu la sirène, le kangourou et le sous-marin sauf, Jérôme et Franck qui eux sont partis directement de la surface vers les abîmes de ce lac; Pelleteuse et tamis sur le dos. Donc autant vous dire qu’ils n’ont rien vu du tout.

Aller j’ai le droit de faire des cancans, le staff ScubaLibre me donne plein pouvoir pour les rétros. C’est normal qu’ils aient rien vu, non seulement ils n’ont pas écouté notre amis Thibaud et sont partis directement au fond à la recherche du trou perdu, mais surtout Franck est un plongeur de la FSSSSSSSSSSSSS, ce qui veut dire que la plongée c’est : palmage rapide et descendre à l’endroit le plus profond possible. De plus, Franck est arrivé le matin avec une veste et un carnet de plongée FSSSSSSSSS. J’vous dis pas l’état de la mère PADI et j’suis sûr qu’il l’a fait exprès.
Arghhhh. C’est pas souvent mais quand sa arrive, ça se remarque.
Muriel a oublié l’apéro. Si, si, c’est possible. Non, non, elle n’est pas en cure !
Incroyable, une sortie ScubaLibre sans apéro. N’importe quoi. Si ça continue comme ça, moi je boycotte le club, déjà que le mercredi soir, y a pas toujours de truc immonde (San Pellegrino amère), comme dirait Cedric T…. bref, je dévie, revenons à nos plongeurs.

Pas d’apéro, pas de grillade vu le temps gris. Donc sandwich, salade et pour Nathalie et Cedric V (oui on a Cedric T et V. vous voyer où je veux en venir !!. Hum, je reviens à mon repas. Nathalie et Cedric V ont une sorte de saucissons à l’ail et personne n’en veut. Pas cool les vieux membres avec les ptits nouveaux, pas cool. Et en plus, flotte pour tout le monde. Ah non, Jérôme et sa petite femme ont apporté un bon petit vin Italien. Voilà de respectable ScubaLibrien. Voilà un couple qui sait goûter aux bonnes choses et sans en abuser.

Ahhhhhhh, pas d’apéro, mais une bonne tarte aux prunes/pruneaux qu’Antonia a faite. Cool, merci Antonia et en plus elle est bonne.
Après une bonne digestion la question est ? qui c’est qui re-plonge ? Hein, comment ? Presque tout le monde plonge, sauf David, sauf papa et fiston Thompson, sauf notre FSSSSS de Franck et Muriel non plus. Ah ouais quand même, ça en fait pas mal de moins quand même. On va effectuer cette deuxième plongée de l’autre côté du lac, pour changer.
Le soleil est de la partie et tout le monde est fin prêt, enfin presque. Mais qui est-ce qui hurle comme ça. Que se passe-t-il ? Non, j’ai pas pris mon réveil, rassurez-vous ; mais c’est Christine qui ne retrouve pas son masque. Elle finira par prendre celui de son fiston. Pendant ce temps, son masque sera retrouver par son fiston juste de l’autre côté du lac à notre première plongée. No comment la fifille !
Pendant que nos gentils membres sont en plongée, la famille Gillabert vient nous faire un petit coucou. Ils étaient normalement prévus pour la plongée mais vu le temps, ils ont fait partie des sms de désistement. Bein ouais, comme dirait Patrick, je ne voulais pas qu’Alice (sa petite femme adorée) s’ennuie au bord du lac sous la pluie. C’est beau l’amour, non ?
Surtout qu’avec Alice, tout éclair, houhou !!. Merci à celles et ceux qui ont compris et pour les autres, regardez un peu plus la TV.
Bon bein plus rien de croustillant à raconter, la plongée fût belle, tout le monde est bien rentré chez soi. Alors je vous dis à bientôt.
Non, c’est pas vrai. Personne, a part Jérôme et Jean-Marc, n’a vu quoi que ce soit lors de cette deuxième plongée et lors de notre rentrée, y avait des bouchons. Voilà, maintenant je vous dis à bientôt.

JoJo

Fermer le menu